Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MCI : le mouvement citoyen interactif

  • Vers le plus grand Krach de l'Histoire entre 2016 et 2017

    Tous les voyants sont aux rouge. Chacun regarde midi à sa porte et ne veut donc pas voir la catastrophe déjà enclenchée. L'avertissement de 2008 n'aura servi à rien : toute l'économie mondiale va s'effondrer et nous en serons les spectateurs impuissants. Tragédie à la Grecque en 5 actes (sic).

    Lire la suite

  • Pour un Front populaire en France

    Pour commencer, recontextualiser le 6 février 1934, vu par la chercheuse Danielle Tartakowsky :

    " Le 6 février 1934, à la suite d’une nouvelle crise parlementaire, le radical Daladier doit obtenir l’investiture de la Chambre. Ce même jour, toute une série d’organisations appellent à manifester. La puissante Union nationale des combattants, située à droite de l’échiquier politique et qui se considère être la garante depuis la fin de la guerre de la morale politique comme de la morale en politique, appelle à défiler pour protester contre la baisse des pensions et contre les scandales politico-financiers qui secouent le monde politique. L’Action française et les ligues appellent pareillement à manifester sur des objectifs différents, voire divergents.
    Enfin, l’ARAC, liée à la mouvance communiste, appelle à manifester pour tenter de ne pas laisser à la droite le monopole de la colère des anciens combattants. Les points de rassemblement, éloignés les uns des autres, forment un arc de cercle autour du Palais Bourbon, devenu la cible de l’anti-parlementarisme de ces manifestations.
    Pendant que se déroulent les débats, la manifestation tourne à l’émeute. On relèvera au matin 17 morts et 1 500 blessés : la plus grande expression de violence à Paris depuis la Commune. La nuit durant, Daladier a été investi sur une base plus large que le néo-carte, mais les soutiens qui lui permettraient de ramener l’ordre dans la rue ne lui sont accordés qu’avec parcimonie par la justice, la police et l’armée. il choisit alors de démissionner dans la matinée du 7. Cette capitulation transforme ce qui n’était qu’une manifestation particulièrement violente en un mouvement objectivement insurrectionnel."

     

    En février 2016 : mêmes maux, même devoir !

    Ironie de l'histoire, le 6 février 2016, le mouvement islamophobe Pegida appelait à manifester dans toute l'Europe contre l'accueil des réfugiés et plus largement contre "l'invasion musulmane" de l'Europe. Partout en Europe, des contre-manitestations ont été organisées ce samedi pour faire face à ce coup de force fasciste, comme le 6 février 1934. Et après?

     

    COMME EN 1936 : RECONSTRUIRE UN PROGRAMME DE FRONT POPULAIRE

     

    -1) Sur la question de la gestion des flux migratoire et de l'intégration des populations immigrées, il faut apporter une réponse crédible. La gauche est minée par le sujet, oscillant entre l'utopisme des "No Borders" (qui comme leur nom l'indiquent proposent de supprimer toutes les frontières) et le droitisme des tenants de la déchéance de nationalité pour les délinquants comme le propose entre les lignes le gouvernement français dirigé par Emmanuel Valls. Bien évidemment, la réponse de la gauche démocratique devrait se situer entre ces deux extrémités. Mais où est la gauche? Elle est morcelée, prise dans ses contradictions profondes et ses déchirements d'appareils. Sur ce sujet des migrants, il y a autant de déchirement au sein de chaque parti à gauche qu'entre les partis eux mêmes.

    Il reste donc à construire une ligne claire pour faire face aux fascistes en 2017 et par la suite. Les Français en ont marre du "prêt à penser" de la gauche institutionnelle. En 2016, ils sont devenus pragmatiques. Par exemple, reprendre la phrase controversée de Michel ROCARD en 1990 en la faisant sienne: "La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre fidèlement sa part". Voilà un programme politique pragmatique : "faire sa part", "à chacun selon ses moyens" ça c'est de gauche et audible par les Français. Alors qu'est-ce que cette fameuse part? Si l'on compte que le nombre de réfugiés dans le monde en 2014 a été de 60 millions (source UNHCR) alors, la France représentant que 0,9% de la population mondiale, devrait accueillir 500000 personnes par an. Minoré du flux migratoire actuel (200 000 entrées légales et 50 000 entrées illégales non expulsées par an), cela signifierait 250 000 personnes cette année, c'est à dire 10 fois plus que ce qu'a promis Hollande !

    Cela ne veut pas dire accepter n'importe qui, sans conditions : en premier lieu, accueillir les familles fragilisées avec enfants et vieillards, ensuite les femmes seules et en dernier lieu les hommes seuls. Second critère, la nature du réfugié ne doit pas entrer en contradiction avec notre contrat social : les intégristes (comme les Salafistes) doivent être exclus de fait de ce programme.

    En ce qui concerne les populations immigrées aussi, il faut faire voler en éclat le communautarisme. D'une part, en renforçant le lien social. Cela passe, d'abord, par plus de mixité et la suppression des ghettos urbains dans les plus brefs délais avec un plan national de grande envergure. D'autre part, il faut mettre "hors d'état de nuire" les individus radicalisés. "On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs" donc les ennemis de la république doivent être mis à l'isolement. On estime qu'ils sont 8 à  15 000 parmi une population musulmane totale qui est, rappelons le, de 5 millions parmi nos concitoyens. De même en ce qui concerne l'extrême droite : on estime que parmi ses 6 millions de sympathisants, les "identitaires" (pour la plupart néo-nazis) sont aussi nombreux, soit 8 à 15 000 de plus. Les militants d'extrême gauche considérés comme "dangereux" ne sont, quant à eux, que quelques centaines sur tout le territoire. Il suffirait donc de mettre à l'isolement entre 20 et 30 000 ressortissants français de tous bords pour que l'on puisse vivre en paix. Mais cela c'est s'attaquer aux conséquences du mal...

     

    -2) S'attaquer PRIORITAIREMENT aux causes  du mal qui mine notre République

     

    fraude fiscale, fraude allocations, dette, immigration

    Pour cette partie du problème, les combats à mener et les recettes sont TRES EXACTEMENT les mêmes qu'en 1936 !

    Pour cela il ne faut surtout pas compter sur le PS qui a renoncé à proposer un programme pour 2017 (Politis, 6 février 2016) et qui, de toute façon, a abdiqué face à la finance. Le Front de gauche et les Verts sont en totale implosion.

     

    Il faut donc créer, hors de ces partis malades, un véritable "Front Populaire" pour affronter la finance et rendre sa souveraineté au Peuple.

    Une fois le chômage anéanti tout en maintenant l'immigration rationalisée, la xénophobie et le fascisme retomberont aux oubliettes de l'histoire...

     

     

  • La gauche française est morte, vive la gauche grecque !

    grece, syriza, valls, tsipras, elections, france

     

    Cela aura peut-être échappé au plus grand nombre, mais la première réaction de François Hollande pour saluer l'élection d'Alexis Tsipras aura été de le mettre en garde : "Il y a deux principes. Le premier, celui de la solidarité, il y a d'ailleurs un programme qui est en cours d'aide à la Grèce au plan européen, et il doit se poursuivre. Et également le principe de la responsabilité. Des engagements ont été pris et doivent être tenus. La France a d'ailleurs participé financièrement aux efforts qui ont été demandés pour la Grèce." Tout est dit : François Hollande, plutôt que de faire front commun avec Tsipras, décide de se ranger du côté de Merkel. D'ailleurs, il organise un dîner avec Angela ce jour même à Strasbourg, pour parler d'une voix commune de la Grèce.

     

    Macron contre Tsipras

    Ironie de l'Histoire, la loi proposée par le ministre de l'économie et ex-banquier d'affaires Emmanuel Macron était présentée à l'Assemblée ce lundi, c'est à dire le même jour où le Grec Tsipras constituait son gouvernement anti-austérité. Pourtant, cette loi "Macron" concentre tout ce que l'UMP aurait rêvé de faire mais n'aurait pas osé faire de peur de se retrouver avec une France à l'arrêt. Déjà on peut se poser une première question : en France, où sont les syndicats? Où est la gauche pour combattre une politique qui, osons dire les mots, est absolument de droite? La situation est pourtant très grave car cette loi propose tout simplement de détruire le code du travail et de placer le secret des affaires au dessus des citoyens et donc des lois!

     

    Une trahison historique du PS

    Petit retour en arrière : en 1973, François Mitterrand, leader de la gauche française unifiée, était le premier leader politique occidental à se rendre au Chili pour saluer l'élection d'Allende à la Présidence du pays. Aujourd'hui, Hollande somme presque Tsipras de se rendre à l'Elysée pour s'expliquer. Le PS a bien changé de posture en 40 ans : il est aujourd'hui dans le camp de ceux qu'il combattait avant. A ce sujet, le plus grand crime de Hollande restera sans doute d'avoir déclaré un jour de l'hiver 2012, en pleine campagne électorale : "Mon ennemi c'est la finance". En réalité, c'était était totalement l'inverse! Il s'était, d'ailleurs, rendu à Londres pour rassurer les marchés un mois avant son élection. Son ennemi, n'est donc pas tant aujourd'hui la finance que le peuple qu'il a trahi. Et si l'on s'intéresse à la spectaculaire remontée du Président  dans les sondages (suites aux opportuns attentats de Paris), celle ci n'est due qu'à un regain de confiance de son appareil (PS) et du Modem (dont la proximité idéologique est ainsi confirmée). Mais Hollande reste majoritairement détesté par le reste de la gauche : sympathisants du Front de Gauche, des Verts et de l'Extrême gauche (sondage IPSOS).

     

    La France en retard sur l'Histoire

    Pourtant, le reste de la gauche est crédité de 20% d'intentions de vote aux élections départementales soit autant que le P.S.! (sondage ODOXA). On aurait pu imaginer un élan de solidarité visant à créer une véritable alternative de gauche à un PS droitier. Mais au lieu de cela les forces de gauche partent en ordre dispersé, quand ce n'est pas directement aux côtés du PS. Il ne reste donc plus grand chose à attendre d'une gauche des partis : une gauche clientéliste (PC et Verts en particulier) et qui a renoncé à tous ses principes fondateurs au contact du pouvoir (PS). La France accuse un retard certain sur l'Histoire depuis plusieurs années : au moment ou les Américains se débarrassaient du conservateur Bush, nous élisions Sarkozy, et au moment où  les Grecs se débarrassaient du socialiste Papandréou, nous nous apprétions à élire Hollande. Là encore, alorrs que les Grecs écrivent l'Histoire, la France rate une occasion de s'associer à eux avec un exécutif qui a prouvé qu'il était maintenant de droite et une gauche incapable de créer un mouvement comme Siryza en Grèce ou comme Podemos en Espagne.

     

  • Hommage tout à fait personnel à Charlie Hebdo! Inch'Allah

    On est jamais mieux servi que par soi-même alors pour montrer que non-seulement #JeSuisCharlie mais que les cons ne me font par peur, voici mon dessin intitulé : "révélations sur la vie privée de Mahomet" :

    charlie hebdo, france, islam, religion, terrorisme, humour, mahomet

  • Après le crime contre Charlie Hebdo, le monde libre à la croisée des chemins

     

    cabu, charlie hebdo, attentat, france, islam, religion

     

     

    Pour aborder un sujet aussi grave, parlons, en guise d'introduction de cinéma. Je ne sais pas s'il vous a été donné l'occasion de voir le péplum philosophique "Agora" (2009) réalisé par Alejandro Amenábar (Les Autres)? Il a pour thème le conflit entre science et religion et pour décor l'Alexandrie de l'époque romaine au IVe siècle. Le scénario reprend des événements réels de la vie de la philosophe Hypatie d'Alexandrie, du préfet Oreste et du patriarche chrétien Cyrille, tout en relevant de la fiction historique. Présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2009, il a reçu sept prix Goya en Espagne et récompensé au Festival international du film des Hamptons. Dans ce film, on peut voir une société contrainte de se soumettre culte chrétien. Ce dernier a pris tellement de place dans la cité d'Alexandrie qu'il veut maintenant passer à la vitesse supérieure, mené par le fanatique Cyrille. Son but : prendre le pouvoir sur la société toute entière et imposer sa "vérité révélée" aux polythéistes et faire taire les mécréants de scientistes comme Hypathie, détruire les livres de la Grande Bibliothèque. Ce Peplum est le tragique destin d'une femme astronome et philosophe, seule contre tous, dont Alejandro Amenábar a fait dans ce film le symbole d'une époque charnière, celle où le christianisme dogmatique est en passe de dominer le monde occidental. Ce film sonne comme un avertissement pour nos sociétés contemporaines. Pourquoi ce film est très important au regard de la situation de l'Islam dans le monde aujourd'hui ?

     

    charlie hebdo, france, islam, religion, terrorisme, philosophie, agora, film, cinema

     

    La religion n'est pas tolérante par essence : si on ne la freine pas elle dévore tout...

     Le problème avec l'islam c'est qu'une poussée islamiste planétaire financée par les pétrodollars de l'Arabie Saoudite et du Quatar a commencé en pleine Guerre froide pour le plus grand plaisir des Occidentaux, au premier rang desquels des Etats-Unis très chrétiens, qui voyaient en eux une alliance utile contre les "mécréants" communistes en Afghanistan ou le régime laïc de Saddam Hussein en Irak. A la fin de la Guerre froide, le monstre qu'on avait laissé prospérer n'a pas décidé de retourner dans sa cage, bien au contraire! Il a d'abord commencé à sévir dans le monde musulman : en Afghanistan les Talibans ont pris le pouvoir dès 1993. En Algérie, le bras de fer a débouché sur une guerre civile sanglante qui a duré plus de 10 ans... Celle-ci a essaimé jusqu'en France (Détournement d'avion 1993, Attentats de Paris en 1995). Puis c'est naturellement que la bête s'est retournée contre son ancien dresseur : les Etats-Unis eux-mêmes. La réaction de Bush a été immédiate mais le virus a proliféré plus vite que la réaction : à partir de 2001, l'islamisme est apparu comme un contre-modèle à la mondialisation du modèle occidental (libéralisme philosophique, politique et économique). Les alter-mondialistes ne critiquent que le versant économique du modèle. Pour beaucoup de musulmans, devenir islamiste est devenu une fierté retrouvée, une arrogance même : devenir Calife à la place du Calife!

    Dans les pays musulmans, on ne compte plus les reculades que font subir habilement les islamistes aux femmes : 1 femme sur 3 en Egypte est victime de harcèlement principalement exercée hors du domicile. Ce n'est pas un hasard mais une stratégie : les femmes doivent rester enfermées. Il est de plus en plus difficile aussi dans les quartiers populaires des pays musulmans d'être une femme libre (la bourgeoisie a encore des passe-droits). On pourrait en dire de même pour les hommes en ce qui concerne la piété religieuse : chacun surveille chacun et gare à qui ne respectera pas le Ramadan!

    En France, en 15 ans la situation a beaucoup changé face à l'islamisme : de reculades en reculades, les lois de l'islam s'imposent progressivement à toute la société. Il faut aujourd'hui plus que du courage pour être une femme "libre" dans les quartiers dits "sensibles". Le seul moyen d'avoir un peu de respect est d'être "soumise" à Dieu à défaut d'être une "pute" soumise aux lascars du quartier. Mais cela ne s'arrête pas aux femmes : 50% de la viande vendue à Paris est "Halal", par exemple. A tort ou à raison, dans les cantines des écoles publiques les menus différenciés "religieux" sont devenus la norme. Pourtant on ne vous demande pas si vous êtes végétarien ou si tout simplement vous n'aimez pas les épinards! Cela fait belle lurette que le "poisson chrétien du vendredi" n'est plus un automatisme dans l'école de la République (le caractère religieux de la chose a d'ailleurs depuis longtemps cédé la place à une habitude : le poisson coute cher donc on en met une fois par semaine et ben tiens le vendredi c'est la tradition...) Dernière évolution en date : si vous êtes une femme non musulmane un peu trop dévêtue au goût des lascars du quartier vous êtes aussi une "pute" à "lapider" (ha! non pardon à "caillasser", exemple personnel à l'appui).

    De chaque coté de la Méditerranée, beaucoup de "lascars" des quartiers populaires trouvent dans un islam radical une sorte de moyen alternatif de devenir des caîds sans la drogue et l'argent : porter une djellaba et abandonner le rasoir à barbe est très économique! Même les icônes du Hip-Hop s'y mettent : l'ancienne rappeuse Diam's est maintenant devenue une grosse quille de bowling grise salafiste! Fini le rap et l'argent facile, maintenant vient le temps de la prédication et on sort un livre pour laver les cerveaux (avant d'appeler à brûler d'autres livres).

    Évidemment, les autres religions se sentent en perte de vitesse, face à de tels rivaux. Alors Chrétiens et Juifs, eux aussi, se radicalisent peu à peu pour faire dans la surenchère... Des paroles déchainées deviennent "normales" tel un Eric Zemmour dans les médias. Il comme à y avoir de moins en moins de place pour les Athées... La crise des caricatures devient l'occasion de condamner toutes les caricatures religieuses... Un projet de résolution a même été débattu longuement à l'ONU pour faire interdire le blasphème mondialement! (lien)

     

    ... Mais faire le choix de l'escalade c'est condamner le monde libre à sa perte !


    Les élèves d'Hypathie, plutôt que de combattre le mal qui sévissait à Alexandrie, se sont détournés d'elle pour choisir chacun son camp.  Ils ont mis leur intelligence et leur savoir au service de causes antagonistes au lieu de faire front commun contre l'obscurantisme. Face à l'obscurantisme chrétien qui se nourrissait de la souffrance bien réelle des esclaves et des pauvres de la cité, la réponse des citoyens bourgeois d'Alexandrie avait été un déchainement de violence contre ces derniers. Mais c'est là un piège politique, comme l'a exprimé Badinter dans un article daté d'hier (lien) : si nous ne conservons pas son calme et que nous ne traitons pas les problèmes dans un esprit républicain, alors ce sera la fin de la République et des libertés individuelles. Et cela ne protègera en rien les citoyens de l'obscurantisme car à Alexandrie c'est finalement un Despote converti au christianisme qui a pris le pouvoir (Houellebecq n'est pas si fou, sic).
    Une étude sociologique publiée il y a quelques années (mais dont j'ai perdu la référence, help!) a prouvé qu'en présence d'extrémismes antagonistes, la masse modérée se délite peu à peu pour arriver à une situation totalement clivée où il n'y a plus de place pour les courants progressistes. Faire le choix de l'escalade, c'est donc faire le jeu des extrémismes obscurantistes contre celui de l'humanisme.

     

    Ne laissons pas mourir la laïcité, au contraire propageons la!

    C'est le seul remède mondial au péril intégriste !

     

     

    Voir aussi sur Agoravox : Stratégies et succès de l'extrémisme musulman par Gérard Dahan (31/12/2012)

     

  • Islamistes, comme vous avez rendu Cabu immortel, il vous offre un cours gratuit

    Dessin de Cabu tiré du Charlie Hebdo du 15 février 2006 :

    cabu, charlie hebdo, attentat, france, islam

    cabu, charlie hebdo, attentat, france, islam

    cabu, charlie hebdo, attentat, france, islam

  • Appel à tous les infidèles : l'heure de la mobilisation a sonné !

    Petite note à l'attention de tous les islamistes de France et du Monde entier :

    Ana mukefer!
    Nike mouke ya welide el kaheba !

     

    A partir de maintenant il faudra véritablement combattre TOUS les communautarismes :

    Morts aux ennemis de la République, d'où qu'ils viennent ( religieux, fachos, de France et d'ailleurs)

     

    charb, charlie hebdo, attentat, france, islam

  • Le mouvement des "Indignés"/"Occupy" en quête d'une seconde jeunesse!

    La bête noire des pouvoirs publics est de retour et pour le bien des peuples! Presque simultanément, en Espagne et en Amérique, les appels à reprendre le mouvement se sont multipliés. En fait depuis plus d'un an, le mouvement des Indignés ne s'est jamais arrêté à travers le monde. Cet appel initié en 2010 par Stephane Hessel avec son livre Indignez-vous! a reçu un écho mondial. Le premier mouvement a été le printemps arabe, dès janvier 2011 en Tunisie puis en février par l'occupation de la place Tahrir en février 2011 en Egypte au Caire. Ensuite, en mars le véritable mouvement "Indignés" a vu le jour en Espagne à Madrid à la Puerta del Sol, avant de faire tâche d'huile à travers toute l'Europe. Durant l'été 2011 c'était au tour de la population israélienne de s'indigner. A l'automne 2011 le mouvement a continué avec "Occupy Wall Street", qui s'est vite transformé en "Occupy" tout court dans plus de 180 villes d'Amérique du Nord de septembre à novembre 2011. Ce mouvement a été suivi dans l'hémisphère sud de manifestations sans précédent au Chili, suivies du "printemps érable" au Québec, mouvement sans précédent encore! Loin d'être mort, il y a donc un mouvement mondial qui commence à se remettre tout doucement en place, à se coordonner, et il ne reste plus qu'à souhaiter un joyeux premier anniversaire au mouvement des Indignés en chantant avec eux : "El pueblo Unido Jamas Sera Vincido" (le peuple uni ne sera jamais vaincu)

  • Le black-out pour 2012-2013?

    Un scientifique de renom, le physicien Michio Kaku, auteur de l’ouvrage "Physics of he Future", avait mis garde les citoyens du monde contre de probables méga-tremblements de terre en raison d'un nouveau cycle d'activité solaire. Michio Kaku s’était déjà prononcé en ce sens lors d’une apparition à l’émission “Good Morning America” en janvier 2011. Dans cette interview, il explique a de très fortes probabilités pour que des séismes d’envergure colossale touchent la planète Terre en plusieurs endroits dans les années qui viennent et que les grandes mégapoles mondiales ne sont pas prêtes à cette éventualité, d’autant plus que plusieurs ont été bâties en des endroits à risques! Dès le mois de mars 2011, le Tsunami au Japon lui donnait raison!

    Mais le risque n'est pas seulement sismique : des éruptions solaires pourrait déclencher un black-out électronique et énergétique sans précédent. Il avait averti que le plus inquiétant en soi est qu’une tempête solaire pourrait bien survenir d’ici 2012. voir l'article. Et c'est ce qui est arrivé en avril 2012! (voir article) Fort heureusement, la Terre n'était pas du même coté du système solaire que l'éruption la plus violente, mais nous risquons de ne pas avoir la même chance dans les mois qui viennent... Concrètement, si une tempête solaire majeure venait à touche la Terre, nous nous retrouverions dans un "black-out" électronique et énergétique  qui aurait des conséquences sociétales qui iraient avec! La bande-annonce d'une nouvelle série américaine ( Revolution a venir cet automne de J.J Abrams) donne un aperçu de ce que cela signifierait :

  • Le FLNC, un mouvement… très UMP/Le Pen!

    actualité, elections, presidentielles, politique, pasqua, corse, sarkozy, UMP, hollande, PS, attentats

    Photo : AFP

    Vous l'aurez sans doute remarqué, il n'y a eu que très peu d'attentats en Corse depuis le retour de la droite aux commandes en 2002, en comparaison du nombre continu d'attentats observables sous le gouvernement Jospin de 1997-2002! En effet, comment oublier que le mentor de Nicolas Sarkozy est un Corse : Charles Pasqua, l'homme de la Françafrique et du SAC (milice politique contre l'etrême gauche composée de 20 000 membres, souvent anciens de l'OAS, nostalgiques de l'Algérie française et profondément anticommunistes).

    Rien d'étonnant alors que le mouvement indépendantiste Corse ait recommencé à fêter l'arrivée de François Hollande à la présidence de la République à sa façon : 21 résidences secondaires ont été victimes d'attentats depuis vendredi et tous les bâtiments portaient une inscription "FLNC" (Front de libération nationale de la Corse). La trêve est donc finie : il faut faire payer à la gauche sa victoire en créant un climat d'insécurité. On peut donc y voir la continuité objective d'une alliance UMP-FLNC.

    D'ailleurs, à regarder de plus près les résultats des présidentielles en Corse, on ne peut pas dire que l'Ile de beauté soit franchement indépendantiste et encore moins de gauche révolutionnaire :

    actualité, elections, presidentielles, politique, pasqua, corse, sarkozy, UMP, hollande, PS, attentats

    Avec un taux d'abstention à peine supérieur à la moyenne nationale (25% contre 20%), la Corse place Sarkozy et Le Pen en tête au premier tour des présidentielles. Et sans surprise donc, la Corse soutient largement Nicolas Sarkozy au Second tour : 56% contre 44% pour Hollande. Avec un Front National et une UMP qui représentent à elles deux à peu près le même score, aucun doute n'est possible! L'Ile de Beauté est bien pro-française car elle valide dans les urnes les thèses très nationalistes de la droite. D'autre part, on pourrait dire que le FLNC, en déterrant la hache de guerre juste après l'élection de François Hollande, mériterait qu'on le rebabtise Front Libéral-National-Capitaliste! Bref, ce genre de nationalisme Corse n'est plus que le sous-traitant de la droite métropolitaine.

  • Le Gard, ce département aux 100 000 cons!

    N'ayons pas peur de le dire : voter Marine Le Pen n'excuse pas tout! Le choix ne manquait pas, de l'extrême gauche radicale à l'extrême droite, pas moins de 10 candidats! Mais curieusement dans le Gard un électeur sur quatre a porté son choix sur l'extrême droite, devant tous les autres candidats!!! Donc, à un mois des élections législatives, il convient de se pencher sur le département le plus con de France!

    Depuis toujours, les voisins des Gardois (Héraultais ou Lozériens) vous diront que c'est un département peuplé de cons. En fait, ce serait insulter les 3/4 de la population du département, en particulier les Cévenols qui votent même plutôt à gauche! Donc, non nous ne cèderons pas à la facilité de dire que le Gard est un département de cons! A y regarder de plus près, les cons se situent plutot dans la plaine, dans de petites villes ou villages, à bonne distance donc des "quartiers" chauds...

     

    Prenons donc un village gardois typique où le FN a dépassé 30% : le village de Connaux

    gard, politique, fn, le pen, élections, présidentielles, 2012, connaux, humour

    Vous voyez, nous n'avons rien inventé! Ce petit village médiéval bordé de vignes a l'air bien sympathique - il vous souhaite même la bienvenue (sic). Mais hélas, il se trouve que près du tiers de ses concitoyens sont de vrais connaux et ils le prouvent!

    gard, politique, fn, le pen, élections, présidentielles, 2012, connaux, humour

    source : Liberation.fr

     

    Pourtant c'est une commune sans histoires, juste un village de 1600 habitants entouré de vignes. Les raisons profondes d'un tel passage à l'extrême droite semblent être liées au fait que certains électeurs de ce village de droite (maire divers droite) aient été déçus par le bilan présidentiel de Nicolas Sarkozy et aient choisi de se venger en votant comme des connaux! Ah! "Les cons d'la Marine" - que pourrait chanter Brassens - ces "connaux de souche", en somme, devraient se rappeler que ce n'est pas la première fois dans l'histoire que leur village arrive à se distinguer. L'inscription malheureuse sur le monument aux morts communal avait déjà été source de polémique dans l'entre-deux-guerres :

    gard, politique, fn, le pen, élections, présidentielles, 2012, connaux, humour

    Mais que les millions de cons de France ne rient pas trop fort, nous aurions pu, hélas, faire le même article pour des miliers d'autres communes!


  • François Hollande : un président "mort-né"?

    Une excellente interview réalisée par le journal Fakir nous montre le "plan de bataille des marchés" en cas de victoire de Hollande à la présidentielle : le forcer à accepter l'austérité ET la casse sociale que représentera la suppression de l'actuel CDI pour un modèle plus souple remplaçant la procédure de licenciement des salariés par une rupture de contrat "libre" (en gros le CPE pour tous).

    Si Hollande refuse de s'y plier : les marchés attaquent la France et elle devra quitter l'Eurogroup

    Si Hollande cède aux marchés : comme Papadopoulos ou Zapatero il sera détesté de ses électeurs qui descendront en masse dans les rues pour le conspuer..

    Voir la vidéo :